Accueil >> Régimes >> Pourquoi ne devriez-vous jamais compter sur des régimes-chocs pour maigrir

Pourquoi ne devriez-vous jamais compter sur des régimes-chocs pour maigrir

Jeune femme gardant un régime

On ne les a pas appelés « chocs » pour rien ! Vous êtes « choqué », vous finirez par revenir à vos vielles habituelles alimentaires, vous vous tournez vers les aliments riches en sucre raffiné, en sel et en farine blanche et vous reprenez votre gain de poids. Parfois, vous gagnez plus de poids que vous en aviez au départ. Il existe plusieurs raisons pour lesquelles vous ne devriez jamais compter sur un régime « choc » pour maigrir. Malheureusement, ces types de régimes restrictifs peuvent vous donner l’impression d’une perte de poids considérable et rapide au début.

Donc, impressionné par cette fausse illusion, vous diriez : « Wow ! Je perds du poids comme jamais auparavant. C’est génial ! Je vais m’en tenir à ce régime ». C’est une erreur, hélas. Ce qui se passe réellement, c’est qu’au début, votre corps n’a pas encore décidé si ce changement dans vos habitudes alimentaires est temporaire ou permanent. Finalement, et au bout de 5 à 10 jours, votre corps reconnait ces changements comme un mode de vie habituel.

Le problème est que les régimes « chocs » « ou régimes sévères » sont très restrictifs. Ils réduisent drastiquement notre apport en protéines, en graisses, en glucides et en nutriments. Le corps va, en quelque sorte, se dire : « D’accord, ce régime alimentaire a duré trop longtemps, alors ce n’est pas provisoire, je dois donc m’y habituer en passant au “mode de famine” ».

Si vous voulez perdre du poids, le « mode de famine » peut sembler prometteur. Cela pourrait paraitre comme quelque chose que vous avez tant recherché. Cependant, votre corps reconnait que vous ne lui apportez plus de nutriments, de minéraux et de vitamines dont il a besoin pour que tous ces processus fonctionnent correctement.

Quand cela se produit, votre corps commence à stocker tout ce que vous consommez. Malheureusement, cela ralentit considérablement votre métabolisme et favorise le processus du gain de poids. Votre corps est privé de nutriments essentiels, ce qui l’amène à stocker de manière obsessionnelle tous les glucides qu’il reçoit à partir de ses régimes restrictifs en matières grasses pour les utiliser comme source d’énergie ultérieure.

Cela fait passer le processus de perte de poids de difficile à impossible.

Toute démarche de perte de poids saine devrait être progressive. Vous devriez pouvoir perdre de petite quantité de poids sur de longues périodes de temps sans priver votre corps des nutriments essentiels à son bon fonctionnement. Si vous diminuez votre apport calorique provenant des glucides simples de 15 à 25 %, sans limiter votre consommation d’aliments sains tels que les légumes et les fruits frais, vous pouvez maintenir ce comportement alimentaire. Cela signifie une perte de poids saine et durable, des habitudes alimentaires qui sont faciles à maintenir et qui n’entrainent pas d’effets secondaires liés aux fameux régimes « chocs ».

Conseils supplémentaires pour une perte de poids saine et durable

Bougez plus. Il faut savoir que 3 sessions d’activité d’aérobie de 20 minutes chaque semaine favorisent votre démarche de perte de poids basée sur la réduction de consommation des glucides. Évitez les boissons très riches en sucre et buvez beaucoup d’eau et de thé vert. Prenez un verre d’eau de 12 à 16 onces avant chaque repas, et mangez plus de légumes crus ou cuits à la vapeur et de fruits, de noix et de baies. Prenez en considération ces conseils, mettez-les en œuvre dans le cadre de votre approche « faible en glucides » et vous réussissez à mener une démarche de perte de poids saine et durable qui vous permettra d’atteindre doucement, mais surement, votre poids corporel.

 

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*